L’association

L'A-Graf regroupe des chercheurs et des praticiens ayant pour objectif de contribuer au développement et à la diffusion des recherches, pratiques et débats relatifs à l’autoformation.
CONTACT : infos@a-graf.org

Pour tout savoir sur l’association, son fonctionnement, son historique et ses membres.

une définition

"L'autoformation est un processus autonomisant de mise en forme de soi, centré sur la personne ou le groupe, étayé sur le collectif. Ce processus conjugue appropriation de savoirs, modes divers d'apprentissages, construction de sens et transformation de soi. Il se développe dans l'ensemble des pratiques sociales et tout au long de la vie."
Le Manifeste du Graf

Cristol D., Cyrot P., Jeunesse C., Renforcer l’autoformation? Chronique sociale

Aspects sociaux et dimensions pédagogiques

Octobre 2013

Table des matières

Préface de Philippe Carré………………………………………………………. 9

Introduction…………………………………………………………………………. 13

L’autoformation……………………………………………………………….. 13

Autoformation versus soloformation……………………………………….. 16

Organisation de l’ouvrage……………………………………………………… 17

 

Chapitre 1 : L’autonomie du sujet social apprenant – le cas des

pratiques infirmières – Catherine Piguet………………………………….. 21

Introduction…………………………………………………………………………. 21

Autonomie et agentivité : une éclairante distinction…………………… 22

Le sujet social apprenant face à une double injonction paradoxale 27

Le sujet social apprenant dans son environnement :

une posture à développer……………………………………………………… 29

Autoformation et autonomie : de l’individu au sujet social apprenant 31

Conclusion……………………………………………………………………… 36

 

Chapitre 2 : Concevoir des environnements capacitants -

L’exemple d’un dispositif d’autoformation sociale -

un réseau réciproque d’échanges des savoirs -

Solveig Fernagu-Oudet…………………………………………………………. 43

Introduction…………………………………………………………………….. 43

Des organisations pour apprendre………………………………………….. 44

De l’organisation capacitante à l’idée d’environnement capacitant ….48

RERS et environnement capacitant……………………………………….. 52

Conclusion……………………………………………………………………… 61

 

Chapitre 3 : L’émergence du sujet social apprenant -

L’exemple d’un manager qui apprend le management grâce à son équipe -
Denis Cristol………………………………………………………………………… 67

Introduction…………………………………………………………………………. 67

Cadre théorique de l’autoformation sociale……………………………… 68

Panorama de l’autoformation………………………………………………… 70

La théorisation progressive du rôle de l’autre dans l’autoformation…71

Le rôle des réciprocités dans l’émergence d’un manager………….. 78

Conclusion………………………………………………………………………….. 82

 

Chapitre 4 : Iceberg Slim, monographie d’un proxénète autodidacte

ou quand les fondations sociales soutiennent l’autodidaxie « illicite » -

Pascal Cyrot………………………………………………………………………… 87

Introduction…………………………………………………………………………. 87

Méthode……………………………………………………………………………… 89

Résultats et discussion………………………………………………………….. 91

Conclusion………………………………………………………………………….. 99

 

Chapitre 5 : L’autoformation, entre échange et coopération -

le recours à la réciprocité pour développer l’autonomie des apprenants –

Jérôme Eneau……………………………………………………………………. 103

Introduction……………………………………………………………………….. 103

Réciprocité et autoformation :……. un premier modèle théorique 104

Échange, coopération et confiance : implications pratiques

du modèle de la réciprocité………………………………………………….. 109

Conclusion………………………………………………………………………… 115

 

Chapitre 6 : Apports du collectif individuellement motivé

à l’autoformation éducative : Quelques jalons épistémologiques

pour l’éclairage théorique de la motivation à vouloir comprendre

avec des autres dans des communautés d’apprenance –

Jean Heutte…. 121

Introduction………………………………………………………………………… 121

La dimension sociale de l’éducation : une longue histoire………… 122

L’apprentissage connecté entre pairs et experts : où est le « collectif

pour apprendre »?………………………………………………………………. 125

Gérer des espaces pour apprendre avec les autres : une nouvelle

responsabilité individuelle ?………………………………………………….. 127

Le collectif et la réussite des étudiants…………………………………… 130

La part du rapport aux autres dans l’agentivité personnelle………. 134

Le collectif individuellement motivé : une des clés pour comprendre la dynamique

des communautés d’apprenance et favoriser

l’institutionnalisation de l’autoformation éducative…………………… 135

Conclusion………………………………………………………………………… 137

 

Chapitre 7 : La présence en e-learning une dimension

socio-éducative pour favoriser l’autodirection

des apprenants – Annie Jezegou…………………………………………… 145

Introduction……………………………………………………………………….. 145

Le modèle de la présence en e-learning…………………………………….. :

ce qu’il faut retenir………………………………………………………………. 146

I ‘aulodirection de l’apprenant……………………………………………….. 149

Présence en e-learning, le besoin d’appartenance sociale et les

comportements autodirigés de l’apprenant…………………………….. 153

Conclusion…………………………………………………………………….. 155

 

Chapitre 8 : Autoformation 2.0 Autodidaxie et autoforination

éducative à l’ère du Web social – Christophe Jeunesse

et France Henri………………………………………………………………….. 159

Introduction……………………………………………………………………. 159

Le réseau, une structure sociale centrale pour l’autoformation 2.0… 167

Approches théorique et conceptuelle pour l’autoformation

éducative renouvelée………………………………………………………….. 174

Prêt pour l’autodidaxie 2.0 dans une autoformation renouvelée ? …. 177

Conclusion…………………………………………………………………….. 184

 

Chapitre 9 : L’autoformation collective – Jonathan Kaplan… 189

Les sphères de l’autoformation collective………………………………. 191

Les formes collectives de l’autoformation……………………………… 199

La communauté comme entité…………………………………………….. 204

 

Préconisations pour développer F autoformation……………………. 209

Favoriser la co-individuation du sujet et du milieu associé……….. 210

Bâtir un environnement capacitant……………………………………….. 210

Comprendre son environnement et les intentions poursuivies par

l’apprenant…………………………………………………………………………. 211

Connecter les temps sociaux……………………………………………….. 212

Prendre le temps d’articuler autonomie et réciprocité……………… 212

Développer des collectifs individuellement motivés………………… 213

Favoriser l’autodirection de l’apprenant…………………………………. 214

Tirer profit des réseaux numériques……………………………………… 214

Conclusion………………………………………………………………………… 217

Commentaires terminés.