L’association

L'A-Graf regroupe des chercheurs et des praticiens ayant pour objectif de contribuer au développement et à la diffusion des recherches, pratiques et débats relatifs à l’autoformation.
CONTACT : infos@a-graf.org

Pour tout savoir sur l’association, son fonctionnement, son historique et ses membres.

une définition

"L'autoformation est un processus autonomisant de mise en forme de soi, centré sur la personne ou le groupe, étayé sur le collectif. Ce processus conjugue appropriation de savoirs, modes divers d'apprentissages, construction de sens et transformation de soi. Il se développe dans l'ensemble des pratiques sociales et tout au long de la vie."
Le Manifeste du Graf

HDR : e-learning et autodirection

Habilitation à diriger des thèses

Résumé

L’ouverture et la présence en e-learning : contribution à la modélisation des environnements de e-learning favorables à l’autodirection de l’apprenant

Bilan de plus d’une quinzaine d’années de travaux théoriques et empiriques en sciences de l’éducation, l’habilitation à diriger des recherches d’Annie Jézégou contribue à une théorie de la formation à distance qui fait actuellement défaut, en proposant une modélisation des environnements de e-learning favorables à l’autodirection de l’apprenant. Les travaux conduits par ce chercheur se situent à la croisée de trois axes de recherche correspondant chacun à une dimension différente : l’ouverture des environnements éducatifs institués dont de e-learning (dimension technico-pédagogique) ; la présence en e-learning (socio-pédagogique) ; l’autodirection de l’apprenant adulte en e-learning (psycho-pédagogique). Annie Jézégou présente l’essentiel de ses travaux de théorisation de l’ouverture en formation et de modélisation dynamique de la présence en e-learning. Les premiers ont permis de donner une assise théorique à la notion d’ouverture, tout en proposant un instrument : la Grille d’Evaluation de l’Ouverture D’un Environnement éducatif (GEODE). Quant aux seconds, ils caractérisent les processus interactionnels à l’œuvre dans chacune des trois dimensions de la présence (socio-cognitive, socio-affective et pédagogique); ils proposent également une Grille d’Evaluation de la Présence en E-learning (GEPE). De ces deux axes de travail résulte l’hypothèse théorique selon laquelle l’ouverture et la présence en e-learning favorisent l’une et l’autre l’autodirection de l’apprenant. Hypothèse mise à l’épreuve de travaux empiriques dont les résultats font aussi l’objet d’une synthèse.

--
Annie Jézégou
Chercheur en Sciences de l’Éducation (HDR)

Institut Mines-Télécom/ École des Mines de Nantes
Laboratoire CREAD (EA 3875), Université Rennes 2

Commentaires terminés.