L’association

L'A-Graf regroupe des chercheurs et des praticiens ayant pour objectif de contribuer au développement et à la diffusion des recherches, pratiques et débats relatifs à l’autoformation.
CONTACT : infos@a-graf.org

Pour tout savoir sur l’association, son fonctionnement, son historique et ses membres.

une définition

"L'autoformation est un processus autonomisant de mise en forme de soi, centré sur la personne ou le groupe, étayé sur le collectif. Ce processus conjugue appropriation de savoirs, modes divers d'apprentissages, construction de sens et transformation de soi. Il se développe dans l'ensemble des pratiques sociales et tout au long de la vie."
Le Manifeste du Graf

L’Université populaire Quart-monde

La construction du savoir émancipatoire

Geneviève Defraigne Tardieu. Presses universitaires de Paris Ouest, 2012

« Le titre de l’ouvrage (publication issue d’une thèse de doctorat soutenue sous la direction de René Barbier, prix de thèse René Rémond, 2011) met d’emblée en question l’affirmation, généralement considérée comme évidente, selon laquelle le savoir serait par nature émancipatoire. Les personnes connaissant la grande pauvreté tiennent la place centrale de l’Université populaire Quart Monde. «Tant que le pauvre n’est pas écouté, que les responsables de l’organisation de la cité ne s’instruisent pas de lui et de son monde, les mesures prises pour lui ne seront que des gestes par à-coups, répondant à des exigences superficielles et d’opportunité» (Wresinski J., cité p. 20). La réflexion et les apports théoriques de Wresinski émergent de la vie partagée et de la réflexion avec des personnes très démunies et des actions conduites avec elles au sein du Mouvement international ATD Quart Monde. Fondée en 1972, l’Université populaire Quart Monde est l’une de ces actions. Elle est actuellement active dans neuf régions françaises, en Belgique, en Suisse, aux Pays-Bas, en Espagne et au Canada, ainsi que sous des formes différentes, mais proches, en Grande-Bretagne, en Allemagne, au Guatemala, au Pérou, en Mexique, en Bolivie, aux Philippines, au Burkina Faso et au Sénégal, et elle le sera bientôt au Luxembourg et en Pologne. » Lire la suite

Source : Revue internationale de l’économie sociale (RECMA) N°327

« Cet ouvrage étudie comment la transformation des rapports sociaux entre des citoyens de tous milieux conduit à la production de nouveaux savoirs et à l’émancipation des uns comme des autres.
Pour mener à bien cette recherche, l’auteure a fait appel aux travaux de praticiens de l’émancipation (Freire, Alinsky, Dolci…). Elle a analysé l’histoire et la pratique de l’Université populaire Quart Monde, en associant des membres vivant dans la pauvreté dans un processus de réflexion individuel et collectif.

« Moi, les Universités populaires m’ont vraiment transformée. Ça a été une libération pour moi, de ne rien prendre à la légère. Je cherche toujours la réponse maintenant. Tout a une explication… Je cherche à savoir la raison du pourquoi. »
Un membre de l’Université populaire Quart Monde, participant à la recherche.  »

Source: Université Quart Mondes www.editionsquartmonde.org

Ce livre sera présenté par Hélène Bézille en présence de l’auteure lors du prochain forum « Agir contre la pauvreté » à la Cité des sciences, le 1er mars 2013 à 17h30. Il y aura également la présentation d’ un très beau film sur l’Université populaire Quart Monde européenne avec la réalisatrice le 1er mars également à 16h30

Commentaires terminés.