L’association

L'A-Graf regroupe des chercheurs et des praticiens ayant pour objectif de contribuer au développement et à la diffusion des recherches, pratiques et débats relatifs à l’autoformation.
CONTACT : infos@a-graf.org

Pour tout savoir sur l’association, son fonctionnement, son historique et ses membres.

une définition

"L'autoformation est un processus autonomisant de mise en forme de soi, centré sur la personne ou le groupe, étayé sur le collectif. Ce processus conjugue appropriation de savoirs, modes divers d'apprentissages, construction de sens et transformation de soi. Il se développe dans l'ensemble des pratiques sociales et tout au long de la vie."
Le Manifeste du Graf

Le plaisir d’apprendre : Les APP révélateurs de talents

Regards croisés sur l’expérience d’un modèle de formation tout au long de la vie — Paris, 27 mars 2018

Avec le soutien d’Hélène Trocmé-Fabre, docteure en linguistique, docteure d’état en lettres et sciences humaines. Elle est l’auteure de nombreux articles et ouvrages parmi lesquels J’apprends donc je suis, Apprendre aujourd’hui, Réinventer le métier d’apprendre, L’arbre du savoir apprendre, Le langage du vivant, également auteure des sept films Né pour apprendre.

Intervenants

  • Des apprenants ayant achevé leur parcours de formation en APP ou en cours de formation et ayant expérimenté le modèle de validation APP.
  • Bernard Alix, Philosophe, enseignant à l’université de Nanterre et au Cnam (Centre National des Arts et Métiers), chef de projet au CNFPT. Auteur de l’article Les raanesphilosophiques de i’apprenance.
  • Michèle Duzert, ex-Professeure à l’ESC Rennes et au Cned, ayant inventé une pédagogie de l’expé­rience fondée sur les sciences cognitives énactives. Auteure de Vivre ensemble son autonomie.
  • Sandrine Eschenauer, Enseignante-formatrice, docteure en sciences du langage, chercheure en didactique des langues à partir des travaux d’Hélène Trocmé-Fabre. Elle a soutenu une thèse de doctorat sur les Médiations langagières dans une pédagogie énacdve au collège : étude longitudinale des liens entre les phénomènes de transiangageance d’empathie et d’expérience esthétique et leur impact cognitif dans un enseignement performatif des langues vivantes.
  • Pascal Galvani, Professeur au département de psychosociologie et travail social à l’université du Québec à Rimouski et coordonnateur de la revue Présences : revue transdisciplinaire d’étude des pra­tiques psychosociales. Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages sur les processus d’auto-éco- formation favorisant la conscientisation des expériences et l’émancipation des conditionnements égocen­triques et ethnocentriques : Moments de formation et mise en sens de soi, Pour une phénoménologie her­méneutique des moments d’autoformation. Quête de sens et formation. Autoformation et fonction de for­mateur.
  • Fanny Doerr, Coordonnatrice à l’APP de Strasbourg Gipfi.
  • Frédéric Ochsenbein, Formateur à l’APP de Strasbourg Gipfi. Il est en charge des expérimentations sur le modèle de validation APP à l’APP de Strasbourg.
  • Isabelle Salvi, Chargée de projets et d’ingénierie pédagogique à l’Apapp. Elle conduit les projets CCE et la recherche-action Apapp dans le cadre du projet Erasmus+ EureK.
  • Chantal Séveno, ex-Formatrice à l’APP de Lille. Elle est en charge des expérimentations sur le modèle de validation APP à l’APP d’Arras.

Contact :

Ferdinand CAZIN, chargé de missions APapp | ferdinand.cazin@app-reseau.eu

Commentaires terminés.