L’association

L'A-Graf regroupe des chercheurs et des praticiens ayant pour objectif de contribuer au développement et à la diffusion des recherches, pratiques et débats relatifs à l’autoformation.
CONTACT : infos@a-graf.org

Pour tout savoir sur l’association, son fonctionnement, son historique et ses membres.

une définition

"L'autoformation est un processus autonomisant de mise en forme de soi, centré sur la personne ou le groupe, étayé sur le collectif. Ce processus conjugue appropriation de savoirs, modes divers d'apprentissages, construction de sens et transformation de soi. Il se développe dans l'ensemble des pratiques sociales et tout au long de la vie."
Le Manifeste du Graf

Agenda

Les manifestations  du GRAF

2016

Symposium Plougrescant, 14-16 mai 2016

9ème Colloque international de l’autoformation, Angers, 26-28 octobre 2016

2015

Symposium Plougrescant, 27-25 mai 2015

2014

-    8ème Colloque international de l’autoformation : Strasbourg, 29-31 octobre 2014

-    Autoformation, capabilities et empowerment – André Moisan  le 12 février

-   Une journée le 13 février en prévision de la parution du n° de Pratique de formation-Analyses

Idées  pour 2013

-   « Art, autoformation, éco formation » organisée par Odile Descamps

-   Les situations d’autoformation dans les FOAD – Viviane Glikman.

-          Initiative individuelle et engagement en formation – André Moisan, Clarisse Fortecoëf ?

-          Outils et méthodes pour la formation tout au long de la vie – André Moisan et Martine Morisse ?

-          Autoformation chevillée au corps – Gérard Gigand

Plus tard : des journées
- « autoproduction et autoformation » organisée par André Moisan.

- « Autoformation et inter-culturalité dans les emplois de la famille » organisée
par Frédéric Haeuw, et M. Ferrari.

- Journée « Autoformation et conscience de soi : pratiques interculturelles » , P. Galvani

 

Projet de Colloque « Autoformation et reconnaissance »
Consulter le n° 23 de la revue MAUSS  : De la reconnaissance. Don, identité et estime de soi (1er sem. 2004) + un texte de présentation (24 pages) d’Alain Caillé à cette adresse :
http://www.revuedumauss.com.fr/Pages/S23.html
- Consulter : Ricoeur en reconnaissance d’humanité Le philosophe interroge la condition de l’homme moderne à travers un parcours singulier dans l’histoire. Ses engagements et sa philosophie traversent le XXe siècle à l’abri des modes et des écoles. A plus de quatre-vingt-onze ans, Paul Ricoeur découvre le chantier de la reconnaissance. Il le creuse à la fois comme un parcours cosmopolite de la singularité humaine qui s’arrache à la méconnaissance de soi, à l’ignorance et au mépris des autres et comme la promesse fragile, la tâche toujours à venir d’un don qui n’attend pas de retour. Un horizon de paix et de concorde.
http://www.humanite.presse.fr/journal/2004-03-24/2004-03-24-390682